Beaux-Arts

Jean Anguera nous emmène dans son Archipel sur les pas de l’homme

Le visage de l’homme jusqu’à la plaine

Du 22 novembre au dimanche 11 février 2024, à Issy-les-Moulineaux, à la Médiathèque centre-ville et au Musée français de la carte à jouer ARCHIPEL du sculpteur Jean Anguera, vous attend.

L’artiste a réuni sculptures, dessins textués et livres manuscrits tout au long d’un Archipel qu’il nous invite à parcourir.

Né dans une famille d’artistes sculpteurs, fils de Pierrette Gargallo et petit-fils de Pablo Gargallo, Jean Anguera a grandi en modelant dans un environnement de sculptures.

Il s’est formé aux beaux-arts et à l’Architecture.

Il suivra des cours dans l’atelier de César où il rencontrera Laure de Ribier qui deviendra son épouse.

 » A partir de 1978, il se consacrer entièrement à la sculpture et au dessin, il retiendra de l’enseignement de l’architecture l’apprentissage d’un langage rigoureux et les rapports entre intériorité et extériorité qu’il transposera dans l’imaginaire de sa sculpture.

Jacques Bosson, architecte-scénographe, ainsi que le comédien Jacques Lecoq et le sculpteur Gérard Koch influenceront les recherches formelles de sa sculpture. » (extraits de son portrait : www.academiedesbeauxarts.fr/jean-anguera) « 

L’architecte dessine le paysage. Le sculpteur modèle l’homme intimement lié au paysage.

Méditations autour de l’image de l’homme