Bande dessinée

Citéco, la Cité de l’Économie accueille le milliardaire Largo Winch

Pour fêter l’année de la bande dessinée, la Cité de l’Économie (Citéco) reçoit le héros Largo Winch. Les Nautes de Paris étaient invités le 14 octobre 2020 à le rencontrer.

Créé par Jean Van Hamme en 1973, les six romans publiés au Mercure de France sont devenus, à partir de 1989, des bandes dessinées (éd. Dupuis), sur une idée de Philippe Francq. En 2016, après le retrait de Jean Van Hamme, le dessinateur sollicite son ami Eric Giacometti pour qu’il reprenne l’écriture de Largo Winch. Il ne veut se consacrer qu’au dessin et à ses recherches documentaires.

Présentation masquée. Vous aurez reconnu Didier Pasamonik commissaire de l’exposition et Philippe Franck nous parlant de son travail avec passion.
Un James Bond de la finance

Il fête ses trente ans, 22 albums et 12 millions vendus. L’exposition a été préparée et coordonnée par Didier Pasamonik directeur général d’ActuaBD.com.

Le personnage est « une sorte d’idéaliste. Il suit les règles et son éthique, à la manière d’un milliardaire qui a pris conscience de l’état de la planète.» 

Le parcours en quatre parties plonge le visiteur dans les méandres de son univers, ceux de l’économie devenue lisible grâce aux fiches économiques rédigées par Olivier Bossard (Directeur Exécutif du MSC Finance à HEC)

Largo Winch s’expose à Citéco pour une lecture ludique des mécanismes économiques et financiers.

Les premières planches de Philippe Francq « le building du groupe n’avait que 24 étages… »

Dans la première salle, les auteurs de cette fabuleuse saga Van Hamme-Francq-Giacometti sont réunis.

Le manuscrit du premier roman est mis en regard des premières planches de Philippe Francq pour débuter la visite. « Le Building du groupe à New York ne faisait alors que 24 étages, c’était petit, ennuyeux. Cela pouvait choquer le lecteur. Pour le second album j’en ai ajouté 24 autres. »

Trois étapes d’une planche de la Frontière de la nuit, dessin, encrage et mise en couleurs par Bertrand Denoulet à la palette graphique.

La seconde salle raconte qui est Largo Winch qui sont ses amis et ses ennemis ; avec 1 052 sociétés, présentes dans 129 pays, le groupe W affiche un bilan comptable de $750 milliards, et emploie 600 000 salariés.

Le portrait de son père Nerio Winch a été réalisé spécialement pour Citéco par Didier Graffet

Mais « Largo n’est pas un financier : c’est un chef d’entreprise, un capitaine d’industrie, et un aventurier. Serbe du Monténégro, Largo Winczlav – c’est son vrai nom, américanisé par son père adoptif – a été retrouvé dans un orphelinat de Sarajevo puis adopté à l’âge de deux ans par Nerio Winch. Il est élevé au Liechtenstein jusqu’à l’âge de dix ans par ses tuteurs Hannah et Ernst Gleiber, qu’il considère comme sa tante et son oncle. Son père l’inscrit dans les meilleures écoles d’Europe. À vingt-six ans, à la mort de son père adoptif, le jeune homme hérite d’un empire de 562 sociétés employant 600 000 employés, dont il est l’actionnaire majoritaire au travers de sa holding »

Indépendant voire rebelle, Largo est « une sorte de boy-scout», humaniste et anticonformiste qui tranche un peu avec l’univers impitoyable de la finance. Jeune, beau, intelligent et extrêmement riche. 

Dans la troisième salle voici les principales villes; les centres du monde des affaires : New York, Chicago, Paris, Istanbul, Hong Kong…

Ces points névralgiques du monde des affaires, il les traverse dans ses aventures soit 146 000 kilomètres par an et 97 heures de vol en jet privé par mois.

Pour Eric Giacometti, le milliardaire doit toujours être en harmonie avec les évolutions de la société.

« Le père Nerio Winch avait installé le siège du groupe à New York. Le fils fait construire la Winch Tower Mansion à Chicago. » Philippe Francq avec l’accord de l’architecte Hervé Tordjman s’est inspiré des tours hélicoïdales de Guangzhou pour le nouveau siège social.

Vous pourrez retrouver la tour en maquette holographique 3D dans la quatrième salle qui propose une réflexion sur la conduite du personnage. Eric Giacometti veut et veille à ce qu’il demeure pour ses lecteurs un « milliardaire humaniste ». Il continuera à évoluer au regard des mécanismes économiques comme il l’a toujours fait au cours des trente années qui ont impactées la société et les techniques mises en œuvre.

Cette exposition confirme « le goût du défi » du héros et nous offre les clés pour : « comprendre et maîtriser les gigantesques mécanismes qui articulent un trust tel que le groupe W… »

Sur la terrasse de l’Hôtel Gaillard, un bel écrin pour un VIP

Première exposition temporaire à découvrir, du 17 octobre au 12 février 2021, place du général Catroux, Paris 17e. La Cité de l’économie, Citéco a ouvert ses portes en juin 2019, au sein de l’hôtel Gaillard, un magnifique monument historique néo-renaissance classé, ancienne succursale de la Banque de France. Elle offre une exposition permanente de 2 400 m2 pour un accès ludique et pédagogique aux concepts, mécanismes et enjeux de l’économie. (Info et billetterie sur citeco.fr)

Commentaires

Laisser mon commentaire

Notre boutique en ligne

Boutique

Les libraires partenaires

Recherche