Livres et chroniques sur Paris

Chez Christie’s France et au Drawing Lab, soirée dessin avec Drawing Now

Gaëlle Chotard au Drawing Lab

Jeudi 15 mars 2018. Une soirée dessin était proposée en préambule à la 12e édition de Drawing Now Art Fair qui se tiendra du 22 au 25 mars, au Carreau du Temple.

Au Drawing Lab, rue de Richelieu

Nous avons découvert en avant-première l’exposition « Ce qui me traverse » de Gaëlle Chotard qui pourra être vue au Drawing Lab Paris, 17 rue de Richelieu (Paris 1er), du 20 mars au 16 juin 2018. Le Drawing Lab dirigé par Christine Phal est un centre d’art indépendant dédié au dessin contemporain, abrité au sein du Drawing Hotel dirigé par Carine Tissot. L’espace expérimental totalement dédié à la création est confié en toute liberté  à un duo curateur/artiste. L’association Drawing Lab prend à sa charge les frais de l’exposition et finance le fonctionnement du lieu. Des ateliers pour les enfants et des moments conviviaux sont proposés régulièrement.

Chez Christie’s, Lionel Sabatté

Au 9 avenue Matignon chez Christie’s France, avait lieu le vernissage de l’exposition de Lionel Sabatté, le lauréat 2017 du prix Drawing Now, à découvrir jusqu’au 23 mars.
Depuis 2011, chaque année lors de Drawing Now, un artiste se voit décerner un prix doté de 5000 euros grâce aux Amis pour le dessin contemporain et soutenu par Soferim auquel s’ajoute un coffret pour le dessin de Faber-Castell. Le prix distingue aussi la galerie sans laquelle la découverte de l’artiste serait plus complexe. « En 2014, Christie’s France et Drawing Now Art Fair ont noué un partenariat amical afin de mieux faire connaître le dessin contemporain ». En 2017, le lauréat précédent Jochen Gerner exposait chez Christie’s. Rappelons que la première vente aux enchères de Christie’s a eu lieu à Londres, en 1776. Christie’s vend sous le marteau de ses commissaires priseurs des oeuvres d’art, des tableaux, des bijoux, du mobilier, du vin.

« L’éloge de la métamorphose » de Lionel Sabatté présentée chez Christie’s France.

Dans le cadre du mois du dessin à Paris, Christie’s exposait des dessins anciens et du XIXe, des œuvres modernes sur papier, de l’art impressionniste et moderne, des oeuvres ayant appartenues à de grands collectionneurs et réunies avant leur dispersion dans les jours qui viennent.

Beaucoup de monde, circulait chez Christie’s ce soir là, chacun désirant voir la dizaine d’œuvres de la collection de Peggy et David Rockfeller à Paris jusqu’au 21 mars. Elle appartient à la vente dite  du siècle qui aura lieu en mai prochain à New York, avec « la fillette à la corbeille fleurie » de Picasso dont la presse a beaucoup parlé ces derniers jours et dont l’estimation n’est fournie que sur demande. Christie’s affiche des records de vente, la dernière date de novembre 2017 avec Salvator Mundi de Léonard de Vinci qui a atteint 382,3 millions d’euros, à New York.

Mais revenons à Drawing Now. Son équipe fait un travail assidu afin d’enregistrer, de suivre, et d’accompagner les tendances du dessin contemporain.

Deux techniques très différentes nous ont donc été présentées dans chacun des lieux.

Création de Gaëlle Chotard pour le Drawing Lab

Oeuvre de Gaëlle Chotard. Ce nid tissé prendra du volume lorsque l’éclairage lui offrira une nouvelle dimension.

Les artistes se projettent de plus en plus souvent en volume.

Ils sortent des dimensions de la feuille?

Ainsi, au Drawing Lab de la rue de Richelieu, Gaëlle Chotard démontre qu’elle conserve le souci de la mise en page, des blancs de respiration.

Son dessin est ici à l’état brut. Il joue sur les valeurs, les nuances de gris. Le titre de l’œuvre présentée est emprunté à Aragon. « Ce qui me traverse ».

Un souffle fait se mouvoir cette oeuvre de Gaëlle Chotard qui donne vie à quelque insecte fantastique.

La commissaire de l’exposition de Gaëlle Chotard, Valentine Meyer parle avec passion du travail de l’artiste.

 

Elle a utilisé des cordes de piano de différentes grosseurs, filées en cuivre étamé ce qui offre de légers reflets rouge à ces motifs. Elle utilise leur souplesse et a créé des éléments arachnéens en mouvement, auquel l’éclairage offrira une nouvelle dimension avec leurs ombres portées.

La commissaire de cette exposition, Valentine Meyer souligne que l’artiste ne se déplace jamais sans un petit carnet sur lequel elle a jeté ses premières idées. « Après avoir couché ses esquisses et lavis sur papier, elle va créer les volumes, utiliser les cordes de piano

 

Lionel Sabaté et Christian Egger, un artiste et un galeriste heureux, chez Christie’s

Le peintre et sculpteur Lionel Sabatté exposait 9 nouvelles créations dessinées (ci-dessus) qui composaient le mur de « L’éloge de la métamorphose », des dessins au charbon, de la poudre de curcuma pour donner un peu de couleur, de l’acrylique sur carton (Commissariat Philippe Piguet) en présence de Christian Egger directeur de la galerie C de Neuchâtel.

Des projets dessinés avec de la poussière et des cheveux, une série de nus, complétait cette présentation.

Un ours travaillé en oxydation sur papier était exposé, faisant écho à ses sculptures du monde animalier.

« L’artiste expérimente une pratique graphique qui met en jeu des matériaux variés, poussières, fer et bronze oxydés qui pourraient passer pour fini ou perdu. »

Il pratique ainsi une forme de recyclage créatif qui engendre la métamorphose.

D’autres techniques seront à découvrir lors de la grande foire du dessin contemporain, Drawing Now Art Fair, au Carreau du Temple du jeudi 22 au dimanche 25 mars 2018.

Commentaires

Laisser mon commentaire

Notre boutique en ligne

Boutique

Les libraires partenaires