Qui sommes-nous ?

Qui sont Les Nautes de Paris ?

Afin de découvrir d’une manière différente et ludique les quartiers de Paris à travers le temps et l’histoire, de Montmartre à Montparnasse, du canal Saint-Martin au Musée Leclerc, des ponts aux passages, mais aussi, si cela vous tente en chansons, les Nautes de Paris ont peaufiné des rallyes, des balades pour des amis randonneurs. Aujourd’hui, les éditions des Nautes de Paris en préparent des versions imprimées.

En proposant des traversées inédites de la Capitale, ils veulent nourrir les amoureux de Paris, les touristes et visiteurs de tous horizons, par une approche différente. Ils ont connu le Golf Drouot, l’Olympia dans les années soixante, Les Halles avant Beaubourg, et vécu mai 68. Piétons de Paris, ils cherchent toujours de nouveaux parcours pour remonter le temps et éclairer, sans prétention, notre connaissance de Paris aujourd’hui.

Dominique Martial Germond

Enfant de la Butte, il s’est reconnu alors qu’il était adolescent dans les livres de l’écrivain Robert Sabatier. Il a dévalé les pentes de Montmartre, fait la course avec le Funiculaire. Il s’est baigné dans les fontaines du Sacré Cœur. Il a mangé du raisin vert dans les vignes à la barbe du garde champêtre. Il a joué place du Tertre, place Pigalle, découvert le jazz au café de La Cigale. Mais, il a aussi vécu sur un bateau accosté au bord de la Seine, dans la Capitale. Il a connu le Marais dans les années soixante. Il a assisté à la manifestation au métro Charonne, du haut d’un balcon. Collectionneur, il redécouvre Paris, l’histoire de la vie parisienne au fil du temps grâce à des documents d’époque sur les expositions universelles, les salles de spectacles fermées, les titres de transports ou encore des «  petits formats »  des partitions de chansons sur la Capitale. Il unit ses passions la musique, la photo et Paris.

domsite

 

Marie-Christine Marquat-Despas

Née à Lyon, venue très tôt à Paris, elle a d’abord connu le 19e arrondissement puis le 20e. Ecolière, elle traversait la zone non construite qui ceinturait Paris avant l’arrivée du périphérique. Le square de la Butte Rouge, comme le square Séverine n’avaient pas encore toutes leurs grilles, l’hôpital Robert Debré n’était pas encore construit ni le réservoir d’eau des Lilas. Dans le 9e arrondissement, elle a découvert  le monde de la presse avec l’équipe du Square Montholon, « Hara Kiri » puis « Charlie hebdo ». Dans un café où se confrontaient les idées de tous bords et dans la bonne humeur, elle a découvert l’esprit de la : « compagnie du zinc ». Ses passions : les chansons de Paris, l’imprimerie et les beaux papiers.

MCMsite

 

Les Nautes dans l’histoire de la Capitale

Les Nautes de Paris, bateliers de Lutèce et du Paris de l‘époque Gauloise approvisionnaient la Capitale. Le Blason de Paris a pour emblème un bateau et cette devise « Fluctuat nec Mergitur ». A l’heure où le débit de la Seine était souvent tumultueux et non contrôlable, on comprend le rôle éminent qui était le leur. Ils avaient et ont toujours une chapelle au sein de l’église Saint-Roch

 

Commentaires

Laisser mon commentaire