Chanteurs et chanteuses de variétés parisiennes

La Libération en chansons : Paris, août 1944

Chaque mois d’août, les Parisiens se souviennent de la Libération de la Capitale. De nombreux sites internet vous proposent des photos comme celle-ci :

La partie gauche de la rue du Renard en 2014 (photo D. Germond)… La partie droite de la même rue en août 1944; une barricade barrait alors la totalité de la rue (photo fonds Gandner/musée du Général Leclerc de la libération de Paris-Musée Jean Moulin).

La partie gauche de la rue du Renard en 2014 (photo D. Germond)… La partie droite de la même rue en août 1944; une barricade barrait alors la totalité de la rue (photo fonds Gandner/musée du Général Leclerc de la libération de Paris-Musée Jean Moulin).

Nous avons choisi d’évoquer  les journées de la Libération en vous présentant les partitions alors éditées. Comme lors de la précédente guerre, Paris a chanté, malgré la peur, les privations, les vexations, les douleurs morales ou physiques … Paris s’est insurgé et a été libéré… La ville raconte son quotidien en chansons. Le rythme est souvent celui d’une marche ou d’une valse musette. Dès 1939, le soldat Contandin, qui sera bientôt connu sous le nom de Fernandel alerte ses contemporains du danger qui nous guette et  chante : « méfie-toi, Francine… »

publié par les Editions Salabert, rue Chauchat, paris 9e ; paroles Albert Willemetz ; musique G. Oberfeld ; illustrateur Charles Roussel.

publié par les Editions Salabert, rue Chauchat, paris 9e ; paroles : Albert Willemetz; musique : G. Oberfeld ; illustrateur : Charles Roussel.

francine 02 copie   Paris occupé, les Parisiens vont rejoindre les abris prévus lors des alertes. Chaque quartier a ses responsables qui dirigent les habitants ou les passants, vers l’abri le plus proche. Les stations de métro les plus profondes servent d’abris.

publiée aux éditions Salabert, rue Chauchat, Paris 9e ; paroles : Bataille-Henry et J. Loysel ; musique : Georges Van parys ; illustrateur : Charles Roussel

Publiée aux éditions Salabert, rue Chauchat, Paris 9e ; paroles : Bataille-Henry et J. Loysel; musique : Georges Van Parys ; illustrateur : Charles Roussel.

Cette valse est interprétée par Jane Chacun, (éditions a.b.c., 22 rue Bergère, Paris 9e, paroles ; Kerambrun ; musique : Kerambrun et A. Collery ; illustrateur : Würth.

Valse  interprétée par Jane Chacun, (éditions a.b.c., 22 rue Bergère, Paris 9e, paroles : Kerambrun ; musique : Kerambrun et A. Collery ; illustrateur : Würth.

Les privations sont nombreuses, mais les femmes veillent à rester élégantes, inventent des subterfuges. Elles dessinent la couture des bas sur leurs jambes et leurs chaussures en bois deviennent des accessoires de mode. Les bals sont interdits, mais les jeunes se retrouvent à Saint-Germain, ou à Montparnasse, pour danser dans la pénombre.

Maurice Chevalier chante : « La symphonie des Semelles en Bois » (Société d’éditions musicales Paris-Monde, 28 bd Poissonnière, Paris 9e ; paroles Albert Willemetz et Maurice Chevalier ; musique : Vincent Scotto).

Maurice Chevalier chante : « La symphonie des Semelles en Bois » (Société d’éditions musicales Paris-Monde, 28 bd Poissonnière, Paris 9e ; paroles : Albert Willemetz et Maurice Chevalier ; musique : Vincent Scotto).

Roberte Marna chante : « Le bal Défendu», une valse (Editions réunies, 31 faubourg Saint Martin, Paris 10e ; paroles et musique : Vincent Scotto).

Roberte Marna chante : « Le bal Défendu», une valse (Editions réunies, 31 faubourg Saint Martin, Paris 10e ; paroles et musique : Vincent Scotto).

Eté 1944, les alliés ont débarqué, Paris se soulève les barricades se dressent dans les rues.

C’est « Le peuple de Paris » chante Mario Bruno… En illustration, l’arc de triomphe résume la joie de ces journées. On chante aussi « Vive Paris ».

Editeur Rouen-Chansons E Barbé ; paroles : René Marie Martin ; musique : Albert Payard ; illustrateur : R. Payard.

Editeur Rouen-Chansons E Barbé ; paroles : René Marie Martin ; musique : Albert Payard; illustrateur : R. Payard.

Editions musicales les épis; 14 boulevard du Calvaire, Paris 11e ; paroles : Clément Victor et Jean Toulout ; musique : Armand Petit.

Editions musicales les épis; 14 boulevard du Calvaire, Paris 11e ; paroles : Clément Victor et Jean Toulout ; musique : Armand Petit.

Les chansons saluent le courage des Résistants, des défenseurs de la France, des FFI :

« Gloire à la Résistance » sur l’air de gloire au 17e.

« Gloire à la Résistance » sur l’air de Gloire au 17e. L’illustration est simple des drapeaux et la croix de Lorraine. (Paroles de Georges Kaiser).

L'Hymne des FFI; éditions Palace, 10 avenue Stéphane Mallarmé, Paris 17e ; paroles : André Palace ; musique : André Galli ; illustrateur : J. Civert, 1944)

L’Hymne des FFI; éditions Palace, 10 avenue Stéphane Mallarmé, Paris 17e ; paroles : André Palace ; musique : André Galli ; illustrateur : J. Civert, 1944).

« Le chant des FFI » rend hommage au Colonel Roll-Tanguy qui a mené les combats (éditions Salabert, rue Chauchat, Paris 9e ; paroles: Valentin Tarault ; musique: Camille Robert)

« Le chant des FFI » rend hommage au Colonel Roll-Tanguy qui a mené les combats (éditions Salabert, rue Chauchat, Paris 9e ; paroles : Valentin Tarault ; musique : Camille Robert, compositeur de la Madelon).

chanson dédiée à nos braves FFI, créée par Prior et Guy Sella (éditions Prior, 61 faubourg Saint Martin ; paroles: Guy Sella ; musique: Guy Sella et Julien Porret ; illustrateur: J. Faria)

chanson dédiée à nos braves FFI, créée par Prior et Guy Sella (éditions Prior, 61 faubourg Saint Martin ; paroles : Guy Sella ; musique : Guy Sella et Julien Porret ; illustrateur : J. Faria)

Les héros de ces journées sont aussi ceux qui ont permis aux Parisiens de retrouver leur liberté, les  Alliés et la 2e DB.

Editions Micro, 14 rue Washington, Paris 8e; paroles : Mireille Brocey ; musique Louis Gasté. Illustration : Erny.

Editions Micro, 14 rue Washington, Paris 8e; paroles : Mireille Brocey ; musique : Louis Gasté. Illustration : Erny.

La marche de la 2e DB (éditions Maurice Decruck, 28 Bd Poissonnière, Paris 9e ; paroles: André Ledur ; musique: Clowez ; illustration: Erny)

La marche de la 2e DB (éditions Maurice Decruck, 28 Bd Poissonnière, Paris 9e ; paroles : André Ledur ; musique : Clowez ; illustration : Erny)

Le général Leclerc a envoyé un détachement sur Paris, le 24 août il est à la Croix de Berny. Le Capitaine Dronne arrive à l’Hôtel de ville à 21h22.   Le général Leclerc a conduit les combats dans Paris, ici rue de Rivoli.

Combats rue de Rivoli (photo du fonds du fonds Gandner/musée du Général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris- Musée Jean Moulin).

Combats, rue de Rivoli (photo:  fonds Gandner/musée du Général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris- Musée Jean Moulin).

La canne légendaire :

Leclerc et la Canne légendaire avec laquelle il a conduit ses hommes jusqu'à Strasbourg (Bémys auteur-éditeur, 72 rue de la Villette, Paris 19e)

Leclerc et la Canne légendaire avec laquelle il a conduit ses hommes jusqu’à Strasbourg (Bémys auteur-éditeur, 72 rue de la Villette, Paris 19e)

Et bien sûr les alliés, notamment la 4e division d’infanterie américaine :

Toujours gai … OK partition appartenant à la collection "les chansons de la Libération et de la Victoire" éditée par Salabert, 1944)

Toujours gai … OK partition appartenant à la collection « les chansons de la Libération et de la Victoire » éditée par Salabert, 1944)

Le Grand album de la Victoire édité par Salabert.

Le Grand album de la Victoire édité par Salabert rend hommage aux Alliés.

Des enregistrements sur le vif de plus ou moins bonne qualité ont été saisis dans différents quartiers de Paris et réunis afin d’immortaliser les journées du 20 au 26 août sous le titre : « Un micro dans La bataille de Paris » (illustration de Colin).

Disque d'instants pris sur le vif.

Disque d’instants pris sur le vif.

Sources : Partitions des Nautes de Paris et d’Agnès Bidard marchande de partitions : « Le temps des chansons » ; photos de la Libération (demie barricade et rue de Rivoli), collections du Musée du général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris-Musée Jean Moulin/fonds Gandner.

Pour ceux qui veulent écouter « Francine » de Fernandel à voir sur Youtube la version illustrée mise en ligne par Stéphane Santarone : http://www.youtube.com/watch?v=QOnx7gPcKvQ

Commentaires

Laisser mon commentaire

Notre boutique en ligne

Boutique

Les libraires partenaires

Recherche