Gares parisiennes

Une équipe de techniciens a habillé le train des Impressionnistes

Des extraits de tableaux entre les fenêtres.

Des extraits de tableaux entre les fenêtres.

Détail repris, "une danseuse", de la classe de danse de Degas.

Détail repris, une danseuse sortie de « La classe de danse » de Degas.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les membres de l’équipe technique de la SNCF (ci-dessus) qui ont travaillé durant une semaine sur la mise en place des scènes choisies par l’équipe artistique ont du tenir une cadence soutenue pour observer les délais qui leur étaient fixés. Difficile en amont de bien appréhender les défauts de courbures et les découpes qu’il a fallu ajuster parfois de manière acrobatique dans des laizes calculées au plus juste.

Caler chaque visuel, l’appliquer avec une grande précision

 

découpe de bateaux.

Une découpe pour cette sélection de la toile : « Voiliers à Argenteuil » de Gustave Caillebotte.

Camille Pissarro : La diligence, route d'Ennery à L'Hermitage, Pontoise.

Un retour sous un escalier pour « La diligence, route d’Ennery à L’Hermitage » (Pontoise), de Camille Pissarro

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les portes avec les poignées, les gongs, les serrures, les voyants, les bombés, les descentes d’escalier, les recoins, les panneaux étroits ont été autant de difficultés à surmonter, de pièges à contourner. Un travail soigné, un ajustage au millimètre près, réalisé par la même équipe qui l’an passé avait habillé le RER C de Versailles. (photos : Dominique Germond)

ci-dessous photos de Christophe Recoura pour la SNCF

 

L'équipe des techniciens au travail.

L’équipe des techniciens au travail.

Des découpes délicates à caler.

Des découpes délicates à caler.

Commentaires

Laisser mon commentaire

Notre boutique en ligne

Boutique

Les libraires partenaires