Cinéma

Sharunas Bartas est au Centre Pompidou

Vendredi 5 février 2016, le Centre Pompidou à Paris présentait en avant-première le dernier film du réalisateur lituanien Sharunas Bartas « Peace for us in Our Dreams » (Norte Distribution). Présenté lors de la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes en 2015, il sort en salles le 10 février prochain. Le cinéaste y tient le premier rôle masculin.

419centre Pompidou dg6572

Une salle comble prête à découvrir le dernier film du cinéaste

Où en êtes vous?

419 bartasprogramme DGEn préambule à cette première soirée de rétrospective et rencontres, qui vont lui être consacrées jusqu’au 6 mars, était projeté « Où en êtes-vous, Sharunas Bartas? ». Le Centre a initié cette collection. Il commande à chaque cinéaste invité un film qui doit être une réponse de forme libre. Artiste, cinéaste et réalisateur, Sharunas Bartas a créé au début des années 1990 son propre studio Kinema. Il nous a livré un peu de lui-même et de sa philosophie : « La vie est faite de joie, de tristesse… d’une volonté de partager quelque chose d’important… on ne peut pas juste raconter… La capacité de communiquer sans mots est limitée… On ne peut pas fabriquer la joie, l’acheter au supermarché, la faire infuser… La tristesse est un des sentiments les plus vrais… La tristesse est limpide, nécessaire. Ce n’est pas le désespoir. Elle est bénéfique…La tristesse nous accompagne. »

Le président du Centre Pompidou Serge lesvignes

Le président du Centre Pompidou Serge Lesvignes

le film, des rencontres, des photos, un livre

Sharunas Bastas est à Paris, au Centre Pompidou pour un mois.

Sharunas Bastas est à Paris, au Centre Pompidou pour un mois.

Dès les premières images de son dernier film, nous avons été projetés dans un univers où la nature et l’homme participent d’un même cadrage fascinant et beau, puissant et cruel, impassible et inquiétant car ils sont si proches et si distants à la fois. La lumière de fin d’été offre, ici, nous sommes en Lituanie, un éclairage particulier nimbé de brume à la nuit tombée. Les images soulignent la solitude de chacun face à sa propre mélancolie, ses propres interrogations. Il peint un monde tellement vrai, qu’il en paraît irréel.

Le passage de Retz 9 rue Charlot (Paris 3e) présente, jusqu’au 27 février 2016, des photos inédites de Sharunas Bartas. Un ouvrage collectif, en coédition avec le centre Pompidou vient d’être publié : Sharunas Bartas ou les hautes solitudes. Il sera en signature le samedi 13 février à l’issue de la rencontre prévue à 17h, petite salle du Centre Pompidou.
Photos de l’avant première : D. Germond

A suivre la bande annonce du film :

300 image002

 

 

Commentaires

Laisser mon commentaire

Notre boutique en ligne

Boutique

Les libraires partenaires