Modes de transports dans Paris

Rosa Parks : un mur Street Art pour une gare

Kashink présente des portraits de cinq prix Nobel, (extrait).

Kashink présente des portraits de cinq prix Nobel, (extrait).

Décembre 2015. François Dagnaud, mairie du 19e arrondissement et Eric Lejoindre maire du 18e arrondissement de Paris étaient présents avec leurs équipes (dessin ci-dessus), le 1er décembre, afin de découvrir en avant-première le travail artistique et participatif réalisé dans leurs quartiers sur le thème « Rosa Parks fait le mur » défini par l’association GFR.

Tout au bout du mur, le travail de Bastardilla fait passer la frontière à ses personnages emportés par des oiseaux.

Tout au bout du mur, le travail de Bastardilla fait passer la frontière à ses personnages emportés par des oiseaux.

Ce mur-forum, du pont Riquet jusqu’au 164 rue d’Aubervilliers, offre ainsi 400m de Street Art et un espace de dialogue citoyen. Situé dans la rue d’Aubervilliers, il fonctionne comme un lien entre le 19e et le 18e arrondissement. Il appartient à la SNCF et est exploité par la société Tafanel qui finalise une partie des travaux du RER E.

Katjastroph nous entraîne dans un univers fantastique en noir et blanc qu'elle saupoudre d'éléments colorés.

Katjastroph nous entraîne dans un univers fantastique en noir et blanc qu’elle saupoudre d’éléments colorés.

Nous avons ainsi rencontré ce jour là Bastardilla venue de Bogota, Kashink la Parisienne, Katjastroph la Nantaise et Zepha qui partage son temps entre Paris et Toulouse. Les affiches de Tatyana Fazializade de Brooklin préparées avec un groupe de femmes devraient être installées pour l’inauguration officielle prévue le 19 décembre.

Kashink devant son mur de mots d'amour en compagnie de Véronique Drougard, l'une des directrices artistiques du projet de GFR.

Kashink devant son mur de mots d’amour en compagnie de Véronique Drougard, l’une des directrices artistiques du projet de GFR.

Cette réalisation est soutenue, notamment, par la Mairie de Paris et les services culturels de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique. Rappelons que la station du RER E qui sera mise en service le 13 décembre porte le nom de l’Américaine Rosa Parks figure emblématique de la lutte contre la ségrégation au Etats-Unis. Celle-ci avait refusé de céder sa place à un passager blanc, le 1er décembre 1955. La presse était invitée pour cette date anniversaire à découvrir le mur et le projet participatif.

Un symbole fort...

Un symbole fort…

Le mur-forum est mis en place pour six mois à partir de son inauguration. Une galerie à ciel ouvert coordonnée par Rstyle se met également en place et présentera les réalisations des artistes : JonOne, Batsh, Combo, Doudpu Style, Zeer, Vinie, des ateliers artistiques des débats, mais aussi des rencontres avec tout spécialement deux militants américains appartenant au Freedom Riders.

Les oiseaux de Bastardilla.

Les oiseaux de Bastardilla.

Photos et vidéo : Dominique Germond

Production : Les Nautes de Paris

Pour plus d’informations sur la gare Rosa Parks, voir la présentation du projet voici un an.

Ecoutons Martial Buisson, président de l'association GFR qui nous parle de"Rosa Parks fait le Mur".

Ecoutons Martial Buisson, président de l’association GFR qui nous parle de »Rosa Parks fait le Mur ».

 

 

 

Les Nautes de Paris étaient au pied du mur : Martial Buisson et les artistes présents ce jour là nous parlent du mur et de leur travail.

Commentaires

Laisser mon commentaire

Notre boutique en ligne

Boutique

Les libraires partenaires