Gares parisiennes

RER E : la gare Rosa Parks se déploie dans le 19e arrondissement

Ensemble large entrée Nord. (image de la projection 3D).

Ensemble large entrée Nord de la gare. (image de la projection 3D).

Christophe Najdovski, adjoint à la Mairie de Paris, chargé des transports.

Christophe Najdovski, adjoint à la Mairie de Paris, chargé des transports.

 

 

Le Nord-est de la Capitale se transforme. Ainsi que le faisait remarquer François Dagnaud, maire du 19e arrondissement de Paris  : « les voies de transports se mettent en place, s’inscrivant dans le réaménagement du quartier qui est en cours… Nous allons accueillir, début janvier 1700 salariés de BNP Paribas… »

Christophe Najdovski, adjoint à la Mairie de Paris, chargé des transports  soulignait : « Un nouveau morceau de ville est en train de se construire. »

 

Les Nautes de Paris participaient à une visite de chantier de la gare Rosa Parks (Paris 19e), le 3 décembre 2014 à un an de la mise en service de cette nouvelle gare.

En route pour la visite du chantier, le 3 décembre 2014.

En route pour la visite du chantier, le 3 décembre 2014.

En préambule Paul Le Matt, le directeur d’ouvrage délégué a dressé un bilan de l’avancée des travaux avant de nous conduire in situ, pour que nous puissions juger par nous même.

Les personnalités présentes autour de Jean-Paul Huchon.

Les personnalités présentes autour de Jean-Paul Huchon.

Etaient présents, notamment, ce jour là: Jean-Paul Huchon, président de la région Île-de-France, Jacques Rapoport, président du réseau Ferré de France, Alain Krakovitch, directeur du Transilien, Yves Ramette directeur général RFF Île-de-France, Christophe Najdovski, adjoint à la Mairie de Paris chargé des transports, François Dagnaud, Maire du 19e arrondissement accompagné de la conseillère Fanny Gaillanne (Paris 19e)…

Salle des échanges vers l'entrée sud.

Salle des échanges vers l’entrée sud.

 

Cette nouvelle station ouverte sur la ligne du RER E, entre Magenta et Pantin, va mettre la gare Haussman Saint-Lazare à 7 minutes,contre plus de 30 minutes actuellement, et La gare du Nord Magenta ne sera plus qu’à 3 minutes.

La gare Rosa Parks voit le jour dans un secteur urbain en pleine métamorphose, celui des anciens entrepôts Macdonald (165.000 m2 sur 617 mètres de long).

Le T3b est arrivé en 2012, côté boulevard Macdonald, il sera rejoint dans le futur par l’extension du T8 en provenance de Saint-Denis. On y accédera directement en 2015, grâce au passage public qui côté rue Gaston Tessier permettra de traverser la gare.

Le passage public vu du côté Nord.

Le passage public vu du côté Nord.

 

Côté Macdonald un vaste parvis sera aménagé. Le projet de prolongement d’Eole (RER E) à l’ouest, offrira une liaison directe avec Mantes-La-Jolie, la ligne passant par la porte Maillot et La Défense qui sera ainsi à moins de 20 minutes.

Poussage du passage urbain (doc Rosa Parks).

Poussage du passage urbain (doc Rosa Parks).

Photo et vidéo : Dominique Germond
Production Les Nautes de Paris
Musique : les Gymnopédies d’Erik Satie, interprétation d’Emmanuel Jaspart au piano et Daniel Ciampolini au vibraphone.

Commentaires

  • Gauthier
    Comment posted on 12-13-2014 Reply

    La Petite Ceinture sera matérialisée par deux coupons de rails encastrés dans le sol du parvis nord de la gare. De part et d’autre du parvis une clôture et, au delà, les friches ferroviaires subsisteront pendant de longues années . Paris , incapable de penser l’avenir de cette ligne, sera en décembre 2015, la risée du monde entier.

  • Pierre Bocquiault
    Comment posted on 12-17-2014 Reply

    À propos de la Petite Ceinture :
    Aux grands principes avancés dans les discours des élus et des institutionnels, concernant le sort à réserver à notre vieille rocade ferroviaire parisienne, il manque l’énoncé des modalités concrètes de leur application. C’est notamment le cas dans la vidéo ci-dessus. Or, c’est sur les actes qu’il faudra juger.
    Après des décennies d’erreurs et d’inaction sur ce sujet délicat, il convient d’être prudent et de ne rien obérer. Sauvegarder intégralement le potentiel de transport du tronçon continu de 23 km, à double voie, à grand gabarit et en site propre, avec ses stations, leurs quais et leurs accès, est essentiel pour une foule de raisons de tous ordres.

    Alors, défendons sur la Petite Ceinture, l’initiative conciliatrice et inclusive « Rails Verts » :
    En attendant qu’un modèle économique et écologique soit trouvé pour cette ligne et qu’un système de transport innovant apparaisse, qui soit assez discret pour y être jugé acceptable par tous, recherchons et développons toutes les activités qui peuvent, à court terme, se déployer sur la ligne en ne portant atteinte ni à la tranquillité du voisinage, ni au corridor naturel, ni au potentiel de transport, ni au patrimoine architectural et industriel.

    Ce défi suppose évidemment que l’on ne déclasse ni ne coupe aucunement la plate-forme de cette ligne, qui doit rester intégralement dans le domaine public de RFF et dans le réseau ferré national.

    Là et quand la SNCF n’utilise pas la Petite Ceinture, une panoplie d’activités est envisageable sans ôter les rails ni entamer le gabarit des voies, ni obérer à terme l’utilisation des stations : vélos-rails et trams hippomobiles sur les parties aujourd’hui sans trafic SNCF, telles que la promenade Grenelle-Vaugirard ; trains-expos sur les thèmes les plus divers, stationnant et accueillant le public dans une ou deux gares bien situées ; jardins partagés à développer et à multiplier sur les sur-largeurs existantes ; système de transport ferroviaire léger, de type draisines SNCF et wagonnets, mis au service de l’agriculture urbaine ou locale et de l’économie circulaire ; essais d’engins moteurs sur rails, écologiquement vertueux répondant au défi d’une circulation ferroviaire sans émission de gaz à effet de serre ni pollution locale ; trains de découverte utilisant la Ceinture ; circulations de matériels de transport urbains et suburbains anciens restaurés ; essais de technologies nouvelles sur une ligne parisienne qui peut servir de vitrine parisienne aux industriels ; etc.

    Au contraire, le morcellement ou la dénaturation d’une ligne de cette qualité et de cette portée, à un emplacement aussi stratégique, serait un comble d’inconséquence collective !

Laisser mon commentaire

Notre boutique en ligne

Boutique

Les libraires partenaires