Association du patrimoine

Mission protéger au Parc zoologique, mais comment ? À vous de le découvrir

Les girafes sont toujours là, un groupe de quinze individus dont deux mâles tenus à distance, car ces dames sont en chaleur tous les quinze jours. Un Tamer, un petit couloir premier du genre, a été mis en place afin de permettre de les immobiliser, pour les soins, entre leur loge et l’enclos .

Du 21 octobre au 5 novembre 2017, pendant les vacances de la Toussaint, le parc zoologique de Paris vous invite à découvrir quelles sont ses missions et les actions que ses équipes mènent pour la protection de la nature et des animaux sur place mais aussi dans les milieux naturels et les sites d’élevage à l’étranger, à Madagascar, en Guyane française, au Chili, en Bulgarie…

L’opération « Mission Protéger » a été mise en place avec Elisabeth Quartier responsable du service pédagogique. Vous saurez ainsi comment les animaux élevés sur place contribuent à la conservation de leurs congénères sauvages, une balade ludique et pédagogique à ne pas manquer.

Deux ateliers à partir de 6 ans

Visite guidée avec Patricia Jacques chargée de la conception du projet pédagogique

Dans la volière des vautours. Deux d’entre eux, nés en 2015 et 2016, sont partis dans un centre d’élevage, en Bulgarie, pour être réintégrés en milieu naturel. Savez-vous qu’un couple de faucon Crécerelle a niché dans les tours de Notre-Dame et un autre au sommet du grand rocher du zoo.

Le site a pour mission de faire découvrir la biodiversité pour mieux la préserver et s’implique dans la sauvegarde des espèces.

Deux ateliers pédagogiques seront à découvrir en famille tous les jours (11h, 14h, 15h, 16h, réservation sur place). Deux missions ont été définies.
La première consistera à créer la maquette d’un enclos pour les lémuriens afin qu’il réponde à leurs besoins et à leur mode de vie.
Le second atelier, la seconde mission est baptisée « Des lamantins pour les Antilles », permettra aux visiteurs d’imaginer les étapes de la mise en œuvre du projet de réintroduction de l’animal dans son milieu naturel d’où il a totalement disparu.

Les études sur ce serpent liane viennent de débuter. Il n’a pas encore été étudié. Le zoo est le premier a avoir un couple qui a pu se reproduire. Il peut être parrainé.

Le parrainage sur place, via smartphone, est désormais possible.

Parrainez un animal

Trente espèces menacées seront à découvrir dont huit nouvelles.

Les équipes sensibiliseront chaque jour les visiteurs en entrant pour eux dans le détail des menaces qui pèsent sur les différents groupes, documents à l’appui.

Les espèces menacées sont inscrites dans le programme de parrainage mis en place qui comprend 5 formules de dons de 20 à 1000 euros.

 

Indigo, l’Ara Hyacinthe, une des stars de la volière. Une espèce menacée.

En échange six nouvelles contreparties ont été mises en place pour remercier et fidéliser les parrains comme des ateliers, des entrées gratuites, des visites de coulisses, des rencontres avec les équipes.

Les nouveaux parrains, inscrits le jour de leur visite, pourront tenter de participer à une quarantaine d’activités qui se déroulent en coulisses.

Un nouveau produit cadeau, le coffret parrain

Commentaires

Laisser mon commentaire

Notre boutique en ligne

Boutique

Les libraires partenaires