Livres et chroniques sur Paris

« Les derniers seigneurs de Paris », par Frédéric Ploquin et Michel Mary

Vous aimez les vraies enquêtes policières, en voici une aux multiples rebondissements.

A 21h30, le 22 août 1994, dans le 17arrondissement de Paris, boulevard Gouvion de Saint Cyr, à quelques pas de l’entrée du Méridien, Claude Genova (né à Tunis, marié à Georgette Chapel qui appartenait au milieu des gens du voyage), surnommé le Gros, est étendu sur le sol touché à la tête et aux reins.

Il s’agissait en fait du dernier parrain parisien. Il était fiché par la PJ depuis 1966, il avait alors 15 ans. Il a été inscrit au fichier du grand banditisme en 1985. Arrêté en 1989, il était en permission de sortie. Il purgeait une condamnation à huit ans d’emprisonnement pour vol aggravé et recel.

Qui ? pourquoi ? comment s’est déroulé « l’exécution du parrain Genova » ? Nous voici au cœur de l’affaire, pendant 400 pages. De 1994 à 2017, nous suivons l’enquête grâce aux informations mises en commun par Frédéric Ploquin et Michel Mary. Ces journalistes et enquêteurs, deux spécialistes des affaires policières que vous avez peut-être vu à la télévision, connaissent bien les rouages de la Justice.

Les auteurs, les journalistes Michel Mary et Frédéric Ploquin

« Bien que détenu, Claude Genova maintenait ses activités délictueuses et demeurait la référence et l’autorité pour régler les contentieux entre voyous parisiens (…) Il continuait ses affaires depuis sa geôle et préparait sa libération et son retour aux affaires » Cette figure renommée du grand banditisme parisien, un ancien du SAC, le service d’action civique au service du gaullisme « dans lequel s’étaient incrustés de nombreux malfrats en mal de couverture, de relations et de protection… courageux physiquement », avait « le bras plus long que la moyenne ».

Nous voici embarqué pour un voyage dans le milieu parisien. La mort de Claude Genova va mettre sous les feux de la rampe, les frères Hornec qui ont pris sa suite dans la capitale, suivis pas à pas par les enquêteurs de la brigade du grand banditisme.

452 pages au format 13,5 x 21,5cm, dos carré collé. Edité par La Librairie Arthème Fayard, Paris. Couverture : le Petit Atelier. Composition et mise en pages : Nord Compo (Villeneuve d’Ascq); imprimerie : CPI. Prix : 21,50€ disponible en version numérique au prix de 14,99€

Les auteurs au Musée du Barreau de Paris, après la présentation de leur ouvrage, l’heure des dédicaces.

Revenons sur la soirée de présentation de cet ouvrage au Musée du Barreau de Paris avec les auteurs :

Commentaires

Laisser mon commentaire

Notre boutique en ligne

Boutique

Les libraires partenaires