Droit et justice

Les auditions contradictoires du Musée du Barreau de Paris

Un escalier remarquable mène dans les étages. Le musée est au sous-sol.

L’escalier remarquable, souvent évoqué par le conservateur, mène dans les étages.

Juin 2016. Chaque mois, Me Emmanuel Pierrat conservateur du Musée du Barreau de Paris vous convie à une soirée de rencontre-débat qu’il a intitulé audition-contradictoire. Nous avons ainsi assisté le 18 février 2016 à un débat autour de l’affaire Agnelet et du travail des chroniqueurs judiciaires avec Pascale Robert-Diard du Monde et Jean-Philippe Deniau de France-Inter.

Pascale Robert-Diard, Emmanuel Pierrat et Jean-Philippe Deniau

Pascale Robert-Diard, Emmanuel Pierrat et Jean-Philippe Deniau pour l’affaire Agnelet, le 18 février 2016

Installé 25 rue du Jour, le musée est au sous-sol d’un hôtel particulier classé aux Monuments historiques. Il raconte à travers ses collections permanentes et des expositions temporaire l’histoire de la Justice et des avocats, de l’Antiquité à nos jours. Il est depuis cette année ouvert samedis, dimanches, jours fériés, de 10h à 18h.

Philippe Bilger, Emmanuel Pierrat et Jacques Tremolet de Villers

Philippe Bilger, Emmanuel Pierrat et Jacques Tremolet de Villers, le 12 avril 2016 autour du procès de Jeanne d’Arc.

Nous y avons assisté à quelques une de ces rencontres dont nous avons enregistré l’Intégralité des propos échangés comme, le 12 avril 2016 pour le procès de Jeanne d’Arc.

Philippe Coen, Emmanuel Pierrat et Annette Wieviorka, le 26 mai

Philippe Coen, Emmanuel Pierrat et Annette Wieviorka, le 26 mai

Le 26 mai, nous étions réunis autour du livre sur le procès Eichmann d’Annette Wieviorka et de Pour en finir avec Mein Kampf de Philippe Coen, président de l’Initiative de Prévention de la Haine.

la semaine suivante, le 1er juin Marion Lachaise nous présentait son livre L’Oeil de Clairvaux.

420l'oeil de Clairvaux DG8359

un Smartphone, une tablette peuvent activer les vidéos.

un Smartphone, une tablette peuvent activer les vidéos.

L’ouvrage en réalité augmentée sur la prison de Clairvaux réunit des séquences vidéo, des triptyques photographiques, des portraits recomposés de 7 prisonniers interviewés.
Cet ouvrage nous offre ainsi des pages ouvertes sur leur univers et l’histoire du lieu. Les rencontres qu’elle avaient préparées se sont succédées. Le travail de photographie, vidéos et montage s’est fait de 2011 à 2015. Cette ouverture vers le milieu  carcéral, elle veut le prolonger avec une travail sur une prison de femmes mais aussi sur les surveillants.

la photographe Marion Lachaise, Me Emmanuel Pierrat, la vice-bâtonnière Dominique Attias et Delphine Boesel, directrice de l'office International des prisons.

La photographe Marion Lachaise, Me Emmanuel Pierrat, la vice-bâtonnière Dominique Attias et Delphine Boesel, directrice de l’office International des prisons, le 1er juin 2016.

1aSans titre-1150 pix gbd copie

Pour ceux qui n’auraient pas encore vu l’intégrale des débats autour du procès Eichmann et de Mein Kampf, la 1ère et la 2e partie

Commentaires

Laisser mon commentaire

Notre boutique en ligne

Boutique

Les libraires partenaires