Cinéma

Jacques Perrin, son installation à l’Académie des beaux-arts, sous la Coupole de l’Institut

l’entrée des Académiciens

Mercredi 6 février 2019, Jean-Jacques Annaud membre de la section des créations artistiques dans le cinéma et l’audiovisuel, a été choisi par Jacques Perrin élu en décembre 2016 pour prononcer son discours d’installation sous la Coupole du Palais de l’Institut de France. Il a à son tour prononcé un discours en hommage à Francis Girod, décédé en 2006, dont il occupe désormais le siège.

Voici donc les grandes lignes du parcours du nouvel académicien qui pratique les métiers du cinéma sous toutes leurs formes acteur-producteur, producteur-acteur, réalisateur-producteur.

Jean-Jacques Annaud a prononcé le discours de réception du nouvel académicien.

Jean-Jacques Annaud et Jacques Perrin se sont rencontrés à  Abidjan dans les jardins de Cocody. Il avait alors 34 ans et va contribuer à la moitié du financement de son projet de film La Victoire en chantant qui lui a été présenté par Georges Conchon.

L’acteur

Il a tourné avec Jacques Demy, dansant avec Gene Kelly dans Les Demoiselles de Rochefort (1967), sur la musique de Michel Legrand. Il a été le prince Charmant dans Peau d’Âne (1970).

Jacques Perrin et Macha Méril, l’épouse de Michel Legrand

Il a ainsi été à l’affiche de 130 films et œuvres télévisuelles.

Découvert par Valerio Zurlini ce sera ensuite la rencontre avec celui qu’il appelle son « compagnon de route et de rêves », Pierre Schœndœrffer, qui le fait tourner en 1964 dans La 317ème section. Plus tard ce sera Le Crabe-Tambour et L’honneur d’un capitaine.

En 1964, il joue aussi dans le premier film de Konstantin Costa-Gravas, Compartiment tueur puis dans Un homme de trop. Il a alors 27 ans. Le cinéaste veut lui offrir un nouveau rôle « dans un film qui lui tient follement à cœur puisqu’il parle de la dictature des colonels qui ont pris le pouvoir dans cette Grèce dont il est l’enfant. » Mais personne ne veut le produire.

Le producteur

Jean-Jacques Annaud, Jacques Perrin et Mohammed Lakhdar-Hamina co-producteur de Z

Il contacte son ami le cinéaste algérien Lakhdar-Hamina qui va convaincre « les colonels qui tiennent le pouvoir dans son pays, de soutenir un film qui dénonce les pratiques d’autres colonels … » Mais le film qui se déroule à Athènes devra être tourné à Alger, « l’architecture de deux villes est compatible …  Z (1969) est un triomphe international,  4 millions d’entrée rien qu’en France. » La statuette qui récompense le pays producteur reviendra à l’Algérie. « C’est le premier oscar obtenu par le continent africain ». Il produira encore Etat de siège et Section spéciale.

Jacques Perrin faisant l’éloge de son prédécesseur Francis Girod : un esprit à la Guitry… à la Jacques Becker… à la Claude Chabrol.. humour… indépendance… et observation vitriolée…

En 1976 sortent le film de J.J. Annaud, La Victoire en chantant, un bide en France mais un oscar aux Etats-Unis sous le titre Black and White in Color et Le Désert des Tartares de Valério Zurlini prix de la mise en scène à Venise.

En 1999, Himalaya, l’enfance d’un chef, d’Eric Valli, le tournage prévu trois mois aura duré neuf mois pour le producteur Jacques Perrin, « le risque est pris au départ, il importe de l’assumer jusqu’au bout.. »

Mais il demeure et reste un acteur.

Avec Philippe Noiret ce sera le succès planétaire de Cinéma Paradiso (1988) de Giuseppe Tomatore, oscar du meilleur film étranger 1990.

Christophe Barratier va lui remettre son épée.

Le réalisateur

Il va découvrir le documentaire animalier avec Le peuple singe (1989) de Gérard Vienne, Microscosmos le peuple de l’herbe (1996) de Claude Nuridsany et Marie Pérennou.

Le voici derrière la caméra avec Jacques Cluzaud et Michel Debats pour Le peuple migrateur (2001), suivi de Océans (2009), toujours avec Jacques Cluzaud dont le tournage a pris cinq ans et Les Saisons (2016). 

Jacques Perrin et l’épée d’académicien que vient de lui remettre Christophe Barratier.

Jean-Jacques Annaud souligne « il a repris le flambeau de Jacques Cousteau. »  La « Passion pour cette nature en danger le pousse à investir – et à s’investir… »

«  L’esprit de famille souffle» sur la maison de production Galaté qui vient de sortir Mia et le lion blanc, de Gilles de Maistre actuellement sur les écrans.

Mais il y a également eu le succès du premier film de son neveu qui se destinait à la musique et qui est devenu réalisateur depuis Les Choristes (2004).

Gros plan sur l’épée du nouvel académicien.

 

Costa-Gravas souffrant n’ayant pas pu être présent, son neveu ému lui  a remis son épée d’académicien.

La section cinéma a été créée en 1985. Elle réunit Roman Polanski, Régis Wargnier, Jean-Jacques Annaud, Jacques Perrin et Coline Serreau élue en avril 2018 au siège de Pierre Schœndœrffer. Jeanne Moreau, décédée en 2017, a été la première femme à entrer à l’académie, dans cette section en 2000 et être installée par Pierre Cardin sous la coupole en 2001.

 

Commentaires

Laisser mon commentaire

Notre boutique en ligne

Boutique

Les libraires partenaires